lundi 07 septembre 2020
L'évolution des habitudes alimentaires et le contexte de pandémie amènent les consommateurs à rechercher des produits sains, prêt à l'emploi et qu'ils peuvent garder longtemps. Le lancement d'une activité de conserverie peut constituer une opportunité de développement pour les artisans charcutiers, qui peuvent ainsi valoriser leurs produits.
L'article présente le process, les avantages, le matériel nécessaire, les règles d'hygiène à respecter, la formation, la détermination des barèmes de stérilisation et des dates de durabilité minimales (DDM), les contrôles de stabilité, ainsi qu'une foire aux questions.

Source(s) :

Activité de conserverie : lancez-vous ! .- in : Charcuterie et gastronomie, n° 457, 01/08/2020, 3p.

En savoir plus :

Consulter sur le site du Ministère de l'Agriculture le guide de bonnes pratiques d'hygiène réalisé par la CGAD en collaboration avec la CNCT et la CFBCT (juin 2010) : Activité de conserveur en complément d'une activité de boucher, charcutier, restaurateur, traiteur et poissonnier