jeudi 25 mars 2021
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté le 24 février un avis portant sur le financement des investissements nécessaires pour l'avenir.
Il a pour ambition de "mettre en lumière les forces, faiblesses et insuffisances des dispositifs financiers et fiscaux de financement des investissements nécessaires pour l’avenir, et de formuler des préconisations afin d'accroître l’impact de ces investissements pour une plus grande justice sociale et de prendre en considération l’urgence climatique".
Il dresse un bilan en demi-teinte des investissements en faveur de l'innovation et des technologies de rupture, notamment via le programme d'investissements pour l'avenir (PIA) et émet 18 préconisations concernant
  • le rôle de l'Etat stratège et la remise à plat des normes et règlementations
  • l'investissement : faire jouer l'effet levier des financements publics, favoriser les commandes publiques, investir dans l'immatériel (formation initiale et continue, recherche), recourir à des dispositifs fiscaux incitatifs, coordonner et renforcer le rôle des territoires
  • l'hydrogène
  • l'immobilier : augmenter l'investissement dans la rénovation énergétique, améliorer le "parcours rénovation" des ménages et des copropriétés, avec une prise en charge beaucoup plus importante, réhabiliter davantage de friches...

Source(s) :

Les investissements nécessaires pour l'avenir : enjeux et déclinaisons / CESE, Blancard Patricia, Gardinal Didier .- in : CESE, 24/02/2021, 114p., (Avis du CESE (Les)) - En ligne sur le site du CESE