mardi 20 juillet 2021
Début 2021, l'activité s'améliore dans le commerce, après avoir plongé en 2020. On note en 2020 une progression dans l’alimentation spécialisée et l’artisanat commercial, les boucheries-charcuteries (+ 5,2 %) et les primeurs (+ 8,9 %) ayant bénéficié de la confection des repas à domicile, tandis que "les boulangeries-pâtisseries (– 5,4 %) et les cavistes (- 3,0 %) ont pâti de la chute de la restauration hors domicile et des occasions festives, et de l’engouement pour le « fait-maison »".

Le commerce hors magasin (vente à distance, vente à domicile, commerce de détail sur éventaires et marchés) augmente fortement (+ 5,9 %), de même que les ventes en ligne des enseignes, avec l'accélération du click & collect, du drive et des livraisons à domicile.

L'activité du commerce et de la réparation d'automobiles est en fort recul.

Le recours aux mesures publiques de soutien de l'activité est modéré dans le commerce pendant le premier confinement de 2020.

L'emploi salarié du commerce de détail chute de 1 %, tandis que celui de l'entretien et de la réparation automobile progresse de + 1,2 %.

Source(s) :

La situation du commerce en 2020. Tendances 2021 (éd.juillet). Rapport établi pour la Commission des Comptes Commerciaux de la Nation / INSEE .- in : INSEE, n° E2021/01, 01/07/2021, 78p., (Documents de travail) - En ligne sur le site de l'INSEE