jeudi 18 juin 2020
Selon l'OPEF (Organisation des Poissonniers Ecailliers de France), la crise sanitaire du Covid-19 a eu trois conséquences néfastes sur la profession : la  rupture d'approvisionnements pour cause d'effondrement des cours, la fermeture des marchés de plein air et l'arrêt brutal des flux touristiques sur le littoral.
Par conséquent, 5 à 10 % des établissements sont aujourd'hui menacés de fermeture, et ce sont les artisans indépendants travaillant sur les marchés qui sont les plus impactés.
"La crise risque d'accélérer les mutations du secteur." On constatait depuis 2011 une reprise de l'activité, avec une augmentation du nombre d'établissements et une diversification avec le développement de nouveaux concepts à plus forte valeur ajoutée. Le secteur cherchait donc une montée en qualification des salariés, mais rencontrait des difficultés à recruter et à fidéliser ses employés.

Source(s) :

Les poissonniers indépendants boivent le bouillon / Roussange Guillaume .- in : Echos (Les) [https://www.lesechos.fr/], 15/06/2020, 1p.