mercredi 20 novembre 2019
Selon les données recueillies par Kantar concernant les prises alimentaires des Français, on constate entre 2014 et 2018 une fragmentation plus importante de l'alimentation, et donc une augmentation du grignotage, même si les 3 repas traditionnels (petit-déjeuner, déjeuner, dîner) concentrent encore plus de 80 % de nos prises alimentaires.

Cette augmentation des pauses grignotage ne se fait cependant pas au détriment des valeurs nutritionnelles, les prises alimentaires étant plus saines et naturelles, et moins riches nutritionnellement (cette tendance est aussi marquée au niveau du petit-déjeuner, où le traditionnel café-pain-beurre est détrôné par des produits plus naturels et plus sains.

De même, la structure des repas évolue, vers des routines simplifiées avec une focalisation sur le plat principal, au détriment de l'entrée, du fromage et du dessert. Enfin, le "prêt à" et les offres simplifiant la vie des foyers se développent, avec notamment les paniers à domicile et les plateformes de livraison.

Source(s) :

Le repas : fin d'une tradition ? / Kantar .- in : site Kantar, 17/10/2019, 3p., (Kantar – panel Food Usage Worldpanel 2019) - En ligne sur le site de Kantar