vendredi 29 novembre 2019
En Auvergne-Rhône-Alpes, 34 des 45 villes de taille intermédiaire que compte la région ont vu leur emploi commercial salarié diminuer entre 2009 et 2015 : -0,8 % par an en moyenne, cette baisse étant néanmoins moins forte que dans de nombreuses autres régions.

On constate en revanche un développement du commerce de proximité dans les zones commerciales de périphérie ou en dehors des pôles commerçants. Seules 4 villes voient leur emploi commercial progresser sur tout le territoire, sans opposition entre centre-ville et périphérie : Feurs, Chamonix-Mont Blanc, Charvieu-Chavagneux, Belleville-en-Beaujolais.

Les activités du quotidien sont davantage présentes dans les petits centres-villles. Les changements de pratiques de consommation des ménages  et l'essor de la restauration rapide accroissent la présence dans les commerces de centre-ville de la restauration (+2,2 points). La part de l'alimentaire est en revanche en net recul dans les agglomérations aux petits centres-villes (-1,1 point contre 0,2 point pour l'ensemble des villes de taille intermédiaire).

25 villes de la région ont intégré le dispositif Action coeur de ville qui vise à redynamiser les centres-villes.

Source(s) :

Le commerce de centre-ville à la peine dans les villes de taille intermédiaire / INSEE, Giraud Charles-Julien, Labosse Aline, Depil Stéphane .- in : INSEE Analyses Auvergne-Rhône-Alpes, n° 88, 01/11/2019, 4p. - En ligne sur le site de l'INSEE

En savoir plus :

sur l'étude nationale et les études régionales réalisées par l'INSEE concernant l'identité et les caractéristiques des polarités commerciales de centre-ville.