vendredi 26 juin 2020
L'enquête "Tendances de consommation", menée régulièrement par le Crédoc, soulignait déjà il y a un an le désir d'une partie des consommateurs d'une consommation plus sobre et plus responsable. La crise liée à l'épidémie de Covid-19 a confirmé cette tendance puisqu'en avril 2020, "60 % des consommateurs ont eu l'impression de faire des économies en consommant moins" (+ 15 points en 6 ans). On constate un recul de la consommation de viande, au profit des légumineuses et des produits issus de l'agriculture biologique. Les critères "responsables" sont également plus pris en compte : fabrication locale, respect des droits des salariés, préservation de l'environnement, et surtout respect des droits du salarié de la part du fabricant (+ 14 points en 20 ans).

L'achat de produits alimentaires locaux, en circuits courts, est en progression, de même que celui des produits d'occasion ; la part des Français accordant plus d'importance à l'usage d'un bien ou d'un service qu'à sa possession, progresse de 11 points en 10 ans.

Avec la crise du Covid-19, le lien entre plaisir et consommation a régressé, le bonheur étant plus associé aujourd'hui à la maîtrise de sa propre vie qu'à la possession ou la réussite sociale.
L'indice de "simplicité volontaire" élaboré par le Crédoc permet de distinguer 6 groupes de consommateurs : les désimpliqués, les basiques, les économes, les stratèges, les consommateurs engagés et les matures.

Source(s) :

Consommer plus sobre : une tendance que la crise de la Covid-19 pourrait amplifier / Crédoc, Blanc Ludivine, Six Chloé, Mathé Thierry, Hébel Pascale .- in : Consommation et modes de vie, n° 312, 01/06/2020, 4p. - En ligne sur le site du Crédoc