lundi 12 septembre 2022
Les modèles serviciels, qui consistent à "vendre et facturer l'usage / utilisation d'un bien, mais aussi et surtout la performance d'utilisation de ce bien (résultat d'usage)", montrent de plus en plus leur pertinence dans un monde contraint par les pénuries, l'inflation et en quête de durabilité.
De nombreuses entreprises françaises, en contexte pandémique, ont fait évoluer leur modèle vers un modèle serviciel.

La Chambre de commerce et d'industrie de Paris Ile-de-France avait engagé en 2018 une réflexion sur la transformation servicielle des entreprises, qu'elle a relancée en 2021-2022. Une nouvelle étude définit le concept de "serviciel", analyse l'impact de la crise pandémique sur la transformation servicielle, et présente les tendances fortes par secteur (logiciel, alimentation et distribution, immobilier de bureau et (micro)-mobilité, fabrication et restauration, mobilité, biens d'équipement et produits finis). Elle identifie les nouveaux leviers d'accélération (technologique, économique, environnemental) à venir dans cette transformation, qui pourrait prendre en 5 et 15 ans.
Un addendum dresse un tour d'horizon des différents segments serviciels, par type d'actif.

Source(s) :

Quand les produits se transforment en services. La révolution silencieuse des modèles serviciels / CCI Paris Ile-de-France .- in : CCI Paris Ile-de-France, 01/07/2022, 84p. - En ligne sur le site de la CCI Paris Ile de France