lundi 24 janvier 2022
La Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale a mené une réflexion sur l'autonomie alimentaire de la France et au sein de ses territoires, dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19, afin de dégager des pistes d'action en la matière.
Dans un rapport d'information, présenté par les députés Pascale Boyer et Julien Dive, elle dresse un état des lieux de l'autonomie alimentaire française. La France importe environ 20 % de sa consommation alimentaire, ce taux pouvant être bien plus élevé dans la restauration alimentaire hors domicile et dans les produits transformés de l'industrie agroalimentaire.
Face à ce constat, 20 propositions sont émises pour reconquérir cette autonomie en :
  • restaurant la compétitivité du modèle alimentaire français
  • accompagnant le monde agricole pour répondre au double défi humain et climatique
  • déclinant l'autonomie alimentaire à l'échelle des territoires, en renforçant l'efficacité des projets alimentaires territoriaux (proposition n°17), et en encourageant la consommation de produits locaux et promouvant les circuits de proximité (proposition n°20).

Source(s) :

Rapport d'information déposé par la commission des Affaires économiques sur l'autonomie alimentaire de la France et au sein de ses territoires / Assemblée nationale, Boyer Pascale, Dive Julien .- in : Assemblée nationale, n° 4786, 08/12/2021, 100p., (Rapport d'information) - En ligne sur le site de l'Assemblée nationale