vendredi 02 octobre 2020
Bpifrance Le Lab et Rexecode ont présenté la nouvelle édition de leur baromètre trimestriel sur la trésorerie, l'investissement et la croissance des PME, basé sur les réponses d'un panel de 1 833 dirigeants de TPE/PME entre le 31 août et le 9 septembre 2020.

Sur les 3 derniers mois, la situation de trésorerie des PME s'est encore détériorée (mais moins que lors du trimestre précédent) ; les prévisions pour les prochains mois sont mitigées, 51 % des PME anticipant une stabilité de leur situation au cours des 3 prochains mois. Les délais de paiement des clients sont en augmentation tandis que ceux vis-à-vis des fournisseurs sont plutôt stables, ce qui occasionne une dégradation du "solde commercial" pour les TPE-PME.

76 % des PME ont eu recours aux organismes de crédit pour financer leur exploitation courante (+ 2 %). Parmi elles, seules 14 % des entreprises ont rencontré des difficultés d'accès au financement, ce qui représente la plus faible proportion relevée depuis le lancement de l'enquête en 2017.

Les projets d'investissement sont en progression, 48 % des dirigeants souhaitant investir en 2020 (contre 37 % au trimestre précédent, mais bien en-dessous de la moyenne des troisièmes trimestres depuis le lancement de l'enquête, située à 61%). Les principales dépenses d'investissement concernent le renouvellement et/ou la modernisation des équipements. En revanche, les projets d'extension des capacités ou de création d’une nouvelle implantation régressent (respectivement à 31 % et 25 %), de même que la dimension environnementale qui n'est plus l'objectif que de 22 % des projets.
Le recours au crédit bancaire pour le financement des investissements est en recul (77 %, soit - 2 %), seules 17 % des entreprises rencontrent des difficultés d'accès au crédit d'investissement (chiffre stable).

En lien avec la crise sanitaire, le niveau de la demande reste le principal frein à la croissance, pour 60% des entreprises (- 6 %), devant les difficultés de recrutement (35 %) et la concurrence (29 %).

Le baromètre comporte un focus sur l'impact de la crise du Covid-19 sur les PME-TPE. 83% des dirigeants estiment que la crise amputera leur chiffre d’affaires annuel en 2020 : 45 % anticipent une baisse comprise entre 10 et 30 % et 23 % prévoient une baisse supérieure à 30 %. 49 % des dirigeants anticipent un retour rapide à la normale (mais sans rattrapage des pertes accumulées au printemps, pour 45 % d'entre eux) et 47 % un retour difficile de leur activité à un niveau normal.
59 % ont sollicité un PGE (prêt garanti par l'Etat), et seuls 2 % ont vu leur demande refusée. Dans l'ensemble, ils ont peu mobilisé les fonds obtenus (seuls 13 % l'ont fait en totalité ou quasi-totalité) et une part importante envisage de l'amortir rapidement. Une très nette majorité serait d'ailleurs favorable à la transformation du PGE en quasi fonds propres.
Près de 3/4 des dirigeants avaient des projets d'embauche avant la crise. 58 % d'entre eux envisagent de les maintenir (+ 27 % par rapport à la précédente enquête). Parmi les 78 % de dirigeants qui avaient des projets d'investissement, 38 % les ont reportés et 17 % annulés, notamment en raison des incertitudes de l'environnement économique.
Plus d'un dirigeant sur deux estime que le niveau de sa trésorerie est suffisant pour pouvoir surmonter la crise et "30 % se déclarent prêts à ouvrir le capital de leur entreprise, dans le cas où une reprise de l'activité économique se manifesterait dans les prochains mois/timestres".

Source(s) :

Trésorerie, investissement et croissance des PME - Baromètre trimestriel / Bpifrance Le Lab, Rexecode .- in : site Bpifrance Le Lab, 28/09/2020, 22p. - En ligne sur le site de Bpifrance Le Lab