jeudi 24 juin 2021
L'ADEME Martinique a fait réaliser en 2018-2019 une étude basée sur une campagne de mesures des consommations énergétiques de 30 commerces du territoire.
Les établissements de commerce ont été classés selon plusieurs catégories : PCA (petit commerce alimentaire), PCNA (petit commerce non alimentaire), GDA (grande distribution alimentaire) et GDNA (grande distribution non alimentaire). "Pour qu'ils aient des profils de consommation d'énergie suffisamment homogènes, deux critères ont été pris en compte : la présence d'équipements frigorifiques dédiés au stockage de produits alimentaires et la surface de vente."

Les principaux résultats de l'étude font apparaître que "la climatisation est la principale source de consommation des commerces non-alimentaires (environ 60 %) alors qu'elle représente moins de 20 % dans les commerces alimentaires." Pour ces derniers, les équipements de froid alimentaire représentent de 50 % à 70 % de la consommation. L'éclairage représente de 10 % à 30 % des consommations pour les commerces non alimentaires contre 10 % dans les commerces alimentaires. Les équipements électriques spécifiques à certains commerces comme les fours de boulangerie, les équipements de boucherie, poissonnerie, engins de manutention... représentent 30 % des consommations.

Le document met en avant les bonnes pratiques relevées durant l'étude et formule des recommandations d'actions concrètes d'économie d'énergie pour tous les commerces.

Source(s) :

Améliorer la performance énergétique des commerces martiniquais .- in : ADEME, 08/06/2021, 25p., (Clés pour agir) - En ligne sur le site de l'ADEME