vendredi 24 juillet 2020
Les résultats d'une étude réalisée par Bpifrance Le Lab sur les dirigeants de PME-ETI face à l'urgence climatique laissent apparaître que si ceux-ci affichent une conscience citoyenne forte en tant que citoyens, les enjeux climatiques arrivent en dernier dans leurs priorités de dirigeants d'entreprise.

80 % estiment que le changement climatique appelle une réaction d'urgence, et 86 % se sentent concernés par les objectifs mondiaux de réduction des émissions carbone. Les plus convaincus sont dans la tranche 55-64 ans, et relèvent des secteurs de l'agriculture et des services. Le transport est celui où le plus de dirigeants s'adapteraient par contrainte, tandis que le tourisme et le BTP ont le plus de dirigeants qui le feraient par opportunité.

51 % des dirigeants intègrent aujourd'hui l'enjeu climatique dans la stratégie de l'entreprise ; les principales mesures appliquées dans les "centres de coûts" concernant le recyclage des déchets, la réduction de l'usage du papier et du plastique, l'extinction automatique de la lumière ou de la climatisation. Dans les "centres de profits", les actions concernent principalement le renouvellement d'équipements (pour des produits moins consommateurs), la gestion des eaux usées ou des déchets et la réduction du nombre de déplacements professionnels.

En se projetant sur les cinq prochaines années, 13 % des dirigeants de PME-ETI pensent pouvoir réduire de manière importante leur empreinte carbone, tandis que 60 % pensent pouvoir le faire "un peu". Les principauxs freins sont les moyens financiers, l'absence de solutions technologiques et le peu ou pas de reconnaissance des clients. 64 % attendent des pouvoirs publics des aides et subventions pour les soutenir dans leur démarche de transition climatique et environnementale. Ils sont également 54 % à penser que l'action et l'effort en termes d'urgence climatique doivent être portés avant tout par les clients et consommateurs.

Une majorité de dirigeants voient la technologie comme la solution pour le climat et l'environnement.

L'étude porte également sur les risques et opportunités du réchauffement climatique pour les PME et ETI, avec un focus sur les risques et enjeux spécifiques pour les secteurs des transports, du bâtiment et de l'agroalimentaire, à l'horizon 2050. Elle présente enfon les actions à mener pour entamer sa transition.

Source(s) :

Les dirigeants de PME-ETI face à l'urgence climatique / Bpifrance Le Lab .- in : site Bpifrance Le Lab, 08/07/2020, 91p. - En ligne sur le site de Bpifrance Le Lab