mercredi 29 juillet 2020
Les premières mesures, issues des propositions présentées lors de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) du 19 au 21 juin, ont été arrêtées le 27 juillet au cours du 5ème Conseil de défense écologique.

Elles concernent :
  • la rénovation thermique des bâtiments : avec notamment des dispositions pour un niveau de peformance énergétique minimum des logements ; l'interdiction d'installer des chaudières au fioul et au charbon à compter de janvier 2022 et de les réparer.
  • la maîtrise de la consommation d'énergie : avec notamment le renforcement de la prime Ma prime rénov' ; la fermeture obligatoire des portes des bâtiments chauffés ou climatisés ouverts au public ; l'interdiction des terrasses chauffées.
  • la lutte contre l'artificialisation des sols :  avec notamment la création d'un fonds pour réhabiliter des friches en terrains "clés en main" pour y installer des activités industrielles et des commerces ; la mise à disposition d'un outil de cartographie "cartofriches" [version bêta] pour les porteurs de projets et les collectivités, le lancement d'un concours pour inventer la ville de demain ; un moratoire sur les zones commerciales ; une mission parlementaire pour évaluer les dispositis notamment fiscaux encourageant l'étalement urbain ;
  • le soutien ferroviaire.

Source(s) :

Conseil de défense écologique du 27 juillet 2020 .- in : site de l'Elysée, 28/07/2020 - En ligne sur le site de l'Elysée