jeudi 29 juillet 2021
Après l'enquête quantitative sur les modèles économiques des CFA, France compétences a mené l'enquête qualitative conduite sur la base de 50 entretiens individuels auprès de représentants de CFA "visant à approfondir les clés de compréhension des modèles économiques des CFA et des logiques d'actions associées."

Les résultats révèlent qu'une majorité de CFA présente une situation financière stable à la rentrée 2020 ("46 % se projettent à l'équilibre", "22 % estiment être en excédent").

L'étude fait ressortir 2 typologies de CFA :
  • les "sup/services/mono" : positionnés dans les services, sur les niveaux supérieur, ils se retrouvent dans la configuration la plus avantageuse, et ont su s'adapter au contexte de crise du Covid-19 ;
  • les "fragilisés/multi-impactés" : présents dans le secondaire et la production, ils présentent une fragilité économique et se caractérisent par d'importants besoins en investissements.

80 % des CFA déclarent que la mise en oeuvre du financement au coût contrat en 2020 présente des avantages.
"La gestion des charges administratives liées à la facturation OPCO, le financement des investissements ou la capacité à générer des effets d'échelle sont autant d'éléments revêtant de forts enjeux pour la structuration en cours de leurs modèles économiques."
3 logiques d'actions distinctes sont présentées : les expérimentés, les stratèges et les mutualisateurs.

Source(s) :

Apprentissage : entre coûts-contrats et Covid-19, de nouveaux modèles économiques émergent / France compétences .- in : France compétences, 16/07/2021, 6p. - En ligne sur le site de France compétences