lundi 18 février 2019
Un arrêté publié au Journal Officiel du 14 février 2019 homologue pour 5 ans le référentiel professionnel élaboré par la branche des métiers de l'esthétique dans le cadre de la mise en oeuvre du compte professionnel de prévention. Le document s'intéresse aux facteurs de risques les plus prégnants au sein des instituts de beauté, des spa et organismes de formation de la branche.

L'étude menée par le Cabinet Avenir Solutions après étude documentaire et mesure des expositions dans des instituts de plusieurs régions, conclut qu'"aucune tâche sur les 23 étudiées, ne dépasse certains seuils d'exposition aux facteurs de pénibilité, dans un contexte d'organisation standard, incluant une alternance de tâches effectuées et un respect des rythmes de travail". Néanmoins, en fonction de l'organisation du travail, certains seuils peuvent être dépassés.

Source(s) :