jeudi 11 février 2021
De nombreux professionnels de l'artisanat utilisent, dans le cadre de leurs activités de fabrication et/ou de transformation, des produits chimiques qui peuvent avoir des impacts environnementaux non négligeables (pollution de l'air, de l'eau et des sols, mauvaise gestion des déchets dangereux...) et sanitaires (toxicité, effets cancérigènes, perturbations endocrines, sensibilisations et allergies...) pour eux-mêmes, leurs salariés, et même parfois pour leur clientèle.
Afin de réduire ces impacts, le CNIDEP (service dédié à l'environnement de la Chambre de métiers et de l'artisanat Meurthe-et-Moselle) a participé au Plan régional santé environnement 3 (PRSE3) de la région Grand-Est en proposant un second projet de maîtrise du risque chimique dans le métier de la mécanique automobile et de la carrosserie en 2019-2020, après celui de la coiffure en 2018-2019.

L'étude qui en résulte s'articule autour de 3 volets :
  • Recensement des produits chimiques utilisés en garage et des produits moins nocifs existants, et hiérarchisation selon leur dangerosité via une démarche élaborée par le CNIDEP,
  • Sensibilisation des garages mécaniques et des carrosseries à l'environnement et aux risques professionnels,
  • Substitution de produits chimiques dans les garages et carrosseries : dégrippants, diluants, nettoyant freins, diluants et shampoings de carrosserie.

Source(s) :

Accompagnement au changement de pratique dans la mécanique automobile et la carrosserie. Etude des risques chimiques et substitution de produits chimiques utilisés dans l'automobile. Projet PRSE III Grand Est 2019-2020 / CNIDEP, CMA Meurthe-et-Moselle .- in : CNIDEP, 31/12/2020, 105p. - En ligne sur le site de la CMA Meurthe-et-Moselle (formulaire de téléchargement d'éléments de synthèse de l'étude)

En savoir plus :

sur l'étude en contactant le CNIDEP (cnidep[@]cnidep.com).