lundi 22 mars 2021
En 2020, le marché du meuble affiche une baisse de 4,8 %, soit un déficit de près de 650 millions d’euros. Le secteur a été frappé par la crise sanitaire liée à l'épidémie de la Covid-19 mais a réussi à rattraper le déficit engendré sur la période de confinement de mars à mai (- 30 % sur cette période). Tous les segments sont en recul excepté celui des meubles de jardin (+ 4,2 %). La literie affiche la plus forte baisse d'activité : - 7,6 %. Les ventes sur internet (Pure Players uniquement) affichent la meilleure progression du marché de la distribution (+ 6,5 %), conséquence des périodes de confinement.

Pour faire face à la crise, la digitalisation du secteur a été accélérée au service des consommateurs :
  • enrichissement de l’offre en ligne et en magasin
  • avènement de parcours clients omnicanaux plus fluides
  • nouvelles pratiques digitales en BtoB.

Source(s) :

Dossier de presse Filière Meuble / Ameublement français (L'), IPEA, FNAEM .- in : Ameublement français (L'), 09/03/2021, 15p. - En ligne sur le site de l'Ameublement français