vendredi 26 juin 2020
L'Atelier parisien d'urbanisme (Apur) décrit la situation du commerce dans la Métropole du Grand Paris dans le contexte de crise sanitaire du Covid-19. L'étude s'appuie sur les résultats de deux enquêtes menées à la fin de la période de confinement et au début du déconfinement, entre le 4 mai et le 5 juin 2020, auprès du grand public et des commerçants parisiens inscrits sur paris.fr pour proposer un service de livraison à leur client.

Durant le confinement, 24 % des commerces étaient ouverts. Dans l'alimentaire, les petits magasins indépendants ont tenté d'adapter leur activité, en proposant des services de livraison auprès de leurs clients. Au niveau de la restauration, outre la fermeture des établissements, le confinement a également eu des conséquences sur la livraison de repas à domicile, qui a fortement chuté avant de retrouver une activité représentant 70 % de celle d'avant-crise. Le nombre de commerçants inscrits sur paris.fr pour faire connaître leurs services de livraison a plus que doublé, ce qui leur a permis d'atténuer leur perte de chiffre d'affaires, et d'élargir leur clientèle. Via différents modes de transports, ils font généralement les livraisons eux-mêmes, certains faisant appel à des prestataires.

L'enquête menée par l'Apur auprès de 690 Franciliens révèle également que les habitudes de consommation ont évolué pendant le confinement. 32 % ont fait des courses alimentaires sur internet (+ 10 % par rapport à avant), en ayant recours à la livraison à domicile (58 %), au click and collect en magasin (15 %), au drive automobile (13 %) et enfin au drive piéton (11 %). La consommation locale et la vente directe ont aussi été privilégiées.

L'étude fait également un focus sur l'impact du confinement sur l'activité du secteur de la logistique.

Source(s) :

Commerce et e-commerce à l’heure du déconfinement dans la Métropole du Grand Paris / APUR .- in : APUR, 01/06/2020, 18p. - En ligne sur le site de l'APUR