lundi 31 août 2009
Les bâtiments résidentiels et tertiaires sont de gros consommateurs d'énergie et la deuxième source d'émission de CO2 après les transports. Le rapport du PIPAME (Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques) analyse les changements économiques et technologiques entraînés par la diffusion massive des nouvelles technologies de l'énergie - NTE (photovoltaïque, solaire thermique, pompes à chaleur, chauffage biomasse), qui visent à réduire la croissance des émissions de CO2, afin d'être en phase avec le projet du Grenelle de l'environnement. Il souligne le rôle de la domotique et de l'immotique dans la gestion de l'énergie dans les bâtiments, afin de supprimer le gaspillage énergétique. Il recense les technologies disponibles sur le marché et les évolutions technologiques, puis fournit des données sur le marché de la domotique et le positionnement de l'industrie française dans le secteur. Il analyse le rôle des TIC en termes d'avantages, inconvénients, opportunités et menaces.

Source(s) :

Diffusion des nouvelles technologies de l'énergie (NTE) dans le bâtiment - Conclusion du groupe de travail interministériel / PIPAME .- in : Minefe, 01/08/2009, 225p. - En ligne sur le site du Ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi