jeudi 04 février 2021
Les entreprises exportatrices sont plus performantes que les non exportatrices : dans un même secteur, elles réalisent un chiffre d'affaires plus élevé et créent plus d'emplois. Elles sont aussi plus innovantes : "seules 5 % des entreprises ayant déposé au moins un brevet entre 1995 et 2012 n'ont jamais exporté sur cette période."
Une hausse de la demande étrangère incite également les entreprises les plus productives à innover davantage. Les ventes et l'emploi des entreprises affichent une hausse immédiate après le choc de la demande sur le nombre de brevets.

Source(s) :

L’effet hétérogène du commerce international sur l’innovation / INSEE, Lequien Matthieu .- in : INSEE Analyses, n° 58, 04/11/2020, 4p. - En ligne sur le site de l'INSEE