lundi 13 juillet 2020
Depuis 2005, les entreprises européennes ont recours à la formation professionnelle de manière croissante : 73 % d'entre elles ont organisé des formations pour au moins un membre de leur personnel en 2015 (contre 60 % en 2005).

En France, 79 % des entreprises sont formatrices. Elles sont assez fortement impliquées dans la formation des salariés (près de 50 % des salariés suivent au moins une formation par an), plus particulièrement sous forme de cours et de stages. En revanche, le recours aux autres types de formation et l'accueil d'apprentis sont plus faibles que dans d'autres pays européens.

L'effort de formation des entreprises est variable en fonction de la conjoncture économique : les entreprises forment moins quand la conjoncture est mauvaise, particulièrement les petites entreprises. En 2015, 45 % des entreprises de 10 à 20 salariés ont formé chaque année.
La loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 qui inscrit les actions de formations en situation de travail (Afest) "pourrait faciliter le maintien des compétences des salariés dans une conjoncture économique défavorable".

Source(s) :

Regards comparatifs sur la formation en Europe : un plafond de verre du côté des entreprises françaises / Céreq, Checcaglini Agnès, Marion-Vernoux Isabelle .- in : Céreq Bref, n° 392, 01/07/2019, 4p. - En ligne sur le site du Céreq