vendredi 18 septembre 2020
Le Ministère du Travail et Régions de France ont réalisé une enquête, en partenariat avec le réseau des Carif-Oref, auprès des établissements de formation et des centres de formation d'apprentis (CFA), sur les solutions mises en place pour le maintien de l'activité à distance pendant la période de confinement liée au coronavirus et sur les besoins et les difficultés rencontrés. Elle fait le point sur leur situation au 16 mars 2020.

Parmi les 14 374 répondants, 46,9 % ont maintenu une activité de formation à distance et la même proportion a suspendu l'activité sans contact avec les stagiaires. 44,4 % des établissements ont modifié leurs modalités pédagogiques et ils sont 2,4 % à réaliser déjà l'intégralité de leurs formations à distance.
Le taux de maintien de l'activité à distance varie selon les régions : il est élevé en Nouvelle-Aquitaine (60,6 %) et faible en Centre-Val de Loire (38,3 %).
Les principales difficultés exprimées par les établissements de formation sont liées à leurs apprenants qui ont eu des problèmes d'accès aux contenus pédagogiques (48 %) et des obligations familiales ou des problèmes de santé (32 %).

Concernant les apprenants, ils ont exprimé des difficultés liées à leurs compétences (autonomie et compétences numériques insuffisantes).

Depuis le 16 mars, les établissements ayant maintenu leur activité à distance ont augmenté l'utilisation des outils numériques.

La majorité des répondants déclarent avoir besoin de la mise à disposition de contenus pédagogiques pour travailler avec leurs apprenants et des financements pour s'équiper.

67 % des établissements craignent de rencontrer des difficultés à remobiliser leurs publics dans le cadre d'une reprise totale d'activité.


Source(s) :

Résultats d’enquête – Le maintien à distance de l’activité de formation - Enquête OF-Covid / Ministère du Travail, Régions de France .- in : Ministère du Travail, 01/06/2020, 22p. - En ligne sur le site du Ministère du travail, de l'emploi et de l'insertion