vendredi 15 janvier 2021
L'étude réalisée par l'INSEE, publiée dans Les entreprises en France, porte sur 1,22 million de microentreprises (TPE) incarnant le tissu économique de proximité. En 2018, la moitié d'entre elles ont moins de 7 ans. Les trois secteurs prédominants sont le commerce, les services aux entreprises et la construction.
Les TPE sont concentrées en Ile-de-France (27 %) et dans le Sud de la France (42 %).
En 2018, les fonds propres des TPE s'élèvent à 129,7 milliards d'euros. Ils "se caractérisent par la prééminence des résultats (ensemble des bénéfices et pertes passés ou présents accumulés par l'entreprise). La part des fonds propres s'accroît dans les bilans des TPE entre 2014 et 2018, de même que la trésorerie (qui constitue 23 % du total de bilan des TPE en 2018). Cependant, sur 2014-2018, une TPE sur 5 a des fonds propres négatifs (ce qui représente au total 17 milliards d'euros). 10 % des TPE ont un taux d'endettement supérieur à 200 %.
1,3 % des TPE étudiées ont connu une première défaillance en 2019 (- 0,5 % par rapport à 2016), la faiblesse des fonds propres constituant un facteur majeur d'augmentation du risque de défaillance des TPE.

Source(s) :

La faiblesse des fonds propres des TPE accroît leur fragilité / INSEE, Morénillas Noémie, Sklénard Gabriel .- in : Les entreprises en France, 10/12/2020, 24p. - En ligne sur le site de l'INSEE