jeudi 07 avril 2022
L'OCDE a publié un nouveau tableau de bord sur le financement des PME et des entrepreneurs, qui souligne, pour les pays étudiés*, la nette augmentation de l'encours des prêts aux PME pendant la première année de la pandémie (+ 4,9 %), notamment en raison de la "forte hausse des garanties de prêts publiques (+ 110 % en glissement annuel en 2020), des moratoires de dettes, mais aussi des prêts directs aux PME (+ 17 % en glissement annuel en 2020)".
Le rapport insiste sur  la nécessité pour les plans de relance publics de continuer à apporter un soutien ciblé aux PME et entrepreneurs viables qui en ont besoin. "La guerre en Ukraine, et la crise humanitaire et économique qui en découle, renforcent l’importance de l’aide et de l’accès au financement pour les PME et les entrepreneurs".

Le focus "France" met en lumière l'augmentation de 27,4 % des prêts aux PME entre 2019 et 2020. Le taux de rejet a continué de baisser (2,38 % en 2020). On constate une montée en flèche des financements participatifs, de 402 M€ en 2018 à plus d'1 Md€ en 2020. Les délais de paiement ont atteint 12,8 jours, au plus haut depuis 2015. Le nombre de faillites de PME s'est effondré de 38 % en 2020.
La fiche récapitule également les mesures mises en place par le Gouvernement dans le contexte de crise sanitaire et fournit des données détaillées sur la période 2010-2020 sur le financement bancaire et non-bancaire.

*Afrique du Sud, Australie, Autriche, Bélarus, Belgique, Brésil, Canada, Chili, République populaire de Chine, Colombie, Corée, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis, Fédération de Russie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Indonésie, Irlande, Israël, Italie, Japon, Kazakhstan, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Serbie, Slovénie, Suède, Suisse, Thaïlande, Turquie et Ukraine.