mardi 03 janvier 2012
Les demandeurs d'emploi résidents des zones urbaines sensibles (ZUS) accèdent prioritairement aux contrats aidés du fait de leur difficulté d'insertion professionnelle. En 2010, ils représentent près de 11 % des personnes recrutées en contrats uniques d'insertion (CUI) et occupent essentiellement des emplois manuels, notamment dans le BTP (peinture, maçonnerie, électricité). Néanmoins, les jeunes de ZUS sont peu représentés dans les entrées en contrats d'apprentissage et de professionnalisation.

Source(s) :

Les contrats aidés dans les zones urbaines sensibles en 2010 / QUANTIN Simon .- in : Dares Analyses, n° 99, 01/12/2011, 12p. - En ligne sur le site du Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé (publications Dares)