mardi 14 janvier 2020
Entre 2013 et 2016, 45 % des salariés en emploi connaissent peu d'évolutions professionnelles, 23 % ont changé d'employeur et/ou de profession. 16 % des salariés ont connu une forte hausse de leur bien-être psychologique ; 17 % une forte baisse.
Parmi les salariés ayant changé d'emploi ou de profession, 23 % ont "fortement amélioré leurs conditions de travail" (contre 13 % des salariés stables) mais 17 % ont aussi connu une forte détérioration de leurs conditions (contre 15 % des salariés stables).

17 % des salariés ont changé de "grand secteur d'activité". Le taux de départ est de 24 % pour les secteurs de l'industrie et du BTP, de 21 % pour le secteur du commerce-HCR ou de 20 % pour les services. "Changer de secteur permet en moyenne d'améliorer ses conditions de travail" qui ne sont pas les mêmes en fonction du secteur (contraintes physiques et horaires, insécurité).

Pour les salariés en emploi stable, un changement organisationnel ou technologique a souvent un impact négatif sur les conditions de travail.

Source(s) :

Faut-il changer d’emploi pour améliorer ses conditions de travail ? / Dares, Coutrot Thomas .- in : Dares analyses, n° 55, 29/11/2019, 9p. - En ligne sur le site du ministère du Travail