vendredi 16 octobre 2020
Les tensions sur le marché du travail sont en hausse constante depuis 2015, dans tous les grands domaines professionnels, "sous l'effet d'un accroissement des difficultés de recrutement anticipées par les employeurs (...) [et] d'une hausse relative du nombre d'offres d'emploi comparativement au nombre de demandeurs d'emploi."

Elles sont particulièrement fortes dans le bâtiment et les travaux publics, qui connaît une forte intensité d'embauches, et dans l'industrie, qui manque de main d'oeuvre. Les métiers en tension concernent principalement des ouvriers qualifiés et des techniciens. L'indicateur de tension est de 3,4 pour les dessinateurs en électricité et en électronique et de 2,7 pour les techniciens en mécanique et travail des métaux.
Les métiers de services sont également tendus (informatique et aides à domicile-aides ménagères).

"Pour un métier donné, les tensions diffèrent parfois suivant l'échelon géographique." Un métier peut être en tension au niveau national mais pas au niveau départemental (c'est le cas pour le métier d'ouvrier qualifié de la peinture et de la finition du bâtiment), et vice versa.

Source(s) :

Les tensions sur le marché du travail en 2019 / Dares, Pôle emploi, Niang Moustapha, Vroylandt Thomas .- in : Dares Résultats, n° 32, 08/10/2020, 8p. - En ligne sur le site du Ministère du travail, de l'emploi et de l'insertion