mercredi 29 juillet 2020
En 2019, en France, 5,3 millions de personnes en emploi sont ouvriers, ce qui représente 20 % de l'emploi total, un chiffre en recul depuis de nombreuses années (- 10 % par rapport à 1982). Les ouvriers qualifiés de type artisanal (maçons, agents d'entretien et de maintenance des bâtiments, cuisiniers ou commis de cuisine, bouchers artisanaux salariés, mécaniciens de garage automobile, jardiniers...) sont les plus nombreux en 2019 (25 % des ouvriers, + 7 points par rapport à 1982). Les ouvriers non qualifiés de type artisanal (ouvriers non qualifiés du bâtiment, agents d'entretien, femmes de ménage des bureaux...) représentent 14 % des ouvriers (chiffre stable).

Une très large majorité (80 %) des ouvriers sont des hommes. Cette proportion grimpe à 89 % chez les ouvriers qualifiés de type artisanal, où certaines professions sont quasi exclusivement masculines (maçons, plombiers, électriciens qualifiés du bâtiment : 99 % d'hommes). A l'inverse, on trouve 27 % de femmes chez les cuisiniers et commis de cuisine.

13% des ouvriers ont moins de 25 ans, 30 % n'ont aucun diplôme, mais 48 % des ouvriers qualifiés de type artisanal sont titulaires d'un CAP ou d'un BEP. 83 % d'entre eux détiennent un emploi à durée indéterminée. Les "ouvriers non qualifiés de type artisanal se singularisent par une part élevée de l'apprentissage, des stages et des contrats aidés".

Le travail de nuit est plus fréquent que la moyenne chez les ouvriers, contrairement au travail du week-end (sauf dans les professions qui s'exercent dans les services, telles que les cuisiniers et commis de cuisine).

Source(s) :

Les ouvriers : des professions toujours largement masculines / INSEE, Forment Virginie, Vidalenc Joëlle .- in : INSEE Focus, n° 199, 24/07/2020, 5p. - En ligne sur le site de l'INSEE