vendredi 18 décembre 2020
Le bilan des travailleurs indépendants établi par l'Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) fait état à la fin décembre 2019 de 3,6 millions de comptes travailleurs indépendants (TI), avec une progression de + 3,3 % en moyenne depuis 2009. Les adaptations du statut d'auto-entrepreneur (AE) en 2018 ont même conduit à une croissance beaucoup plus forte (+ 5,1 % en 2018, + 11,4 % en 2019).
Les auto-entrepreneurs représentent près d'un indépendant sur deux. 68,4 % sont déclarés "économiquement actifs".
Les travailleurs indépendants "classiques", hors professions médicales, exercent principalement dans le BTP, la restauration, le conseil, l'industrie.
Les TI sont en majorité des hommes, et âgés en moyenne de 45 ans (la moyenne d'âge des auto-entrepreneurs étant plus basse, à 41 ans). Les femmes sont en revanche majoritaires dans certains secteurs (notamment la coiffure et les soins du corps : 88,4 %).
En 10 ans, l'évolution du nombre de TI est positive dans toutes les régions de la métropole, avec cependant des disparités. Dans les DROM, seule La Réunion enregistre une progression.
Les revenus moyens des TI classiques ont progressé de 2,5 % en moyenne annuelle en euros constants sur les 10 dernières années (2008-2018), ceux des auto-entrepreneurs ayant crû de 2,7 % sur la période 2011-2019. Leur niveau de revenu n'est en revanche pas comparable, ceux des TI classiques étant 7,5 fois plus élevés que ceux des auto-entrepreneurs.

Le bilan apporte un éclairage sur les travailleurs indépendants également salariés dans le secteur privé en 2019. L'importance de la polyactivité dépend du secteur d'activité. Dans le secteur des taxis-VTC, 3 % des TI classiques sont polyactifs, et 28 % des auto-entrepreneurs le sont.

Source(s) :

Les indépendants : une croissance portée depuis 10 ans par l'auto-entrepreneuriat / Acoss .- in : Acoss Stat, 15/12/2020, 12p. - En ligne sur le site de l'Acoss