jeudi 15 avril 2021
Selon les résultats de l'étude trimestrielle Altares sur les défaillances et sauvegardes d'entreprises en France, même si on constate un niveau global de défaillances encore bas au 1er trimestre 2021 (en baisse de 32,1 % par rapport au 1er trimestre 2020), leur nombre a augmenté par rapport aux mois précédents et s'élève à 7 406 défaillances.  Ceci représente 29 940 emplois menacés, soit une moyenne de 4 emplois par entreprise.
On constate un changement de rythme dès la deuxième quinzaine de mars 2021, avec une hausse de 155 % des procédures par rapport à la même période en 2020. Près de 8 jugements sur 10 conduisent directement à la liquidation de l'entreprise, "un niveau jamais atteint en 20 ans".

Les TPE de moins de 3 salariés représentent les 3/4 des procédures (soit 5 609, procédures, - 31 % par rapport au 1er trimestre 2020) et 80 % d'entre elles sont directement placées en liquidation judiciaire. Celles de 3 à 5 salariés représentent 939 procédures, avec 77 % de liquidation immédiate.

Les secteurs les plus touchés sont le commerce (1573 défaillances, - 35 % par rapport au 1er trimestre 2020), le bâtiment (1570 défaillances), les services aux entreprises (1127 défaillances, -23,4 %) et l'hébergement-restauration (701 procédures, -51,2 %).

Toutes les régions métropolitaines affichent une baisse des défaillances, avec des résultats plus marqués en Corse, Bourgogne-Franche-Comté et Normandie (respectivement - 51,8 %, - 51,7 %, et - 47,8 % ). En outre-mer, les défaillances sont reparties à la hausse surtout en Guyane (+ 300 %) et à la Réunion (+ 57,9 %), mais les taux de liquidations judiciaires y sont moins élevés qu'en métropole (respectivement 50 % et 55,3 %).

Source(s) :

Etude de défaillances et sauvegardes des entreprises en France au 1er trimestre 2021 / Altares .- in : Altares, 14/04/2021, 19p. - En ligne sur le site d'Altares (téléchargement gratuit après inscription)