mercredi 12 février 2020
Entre 2010 et 2013, la région Auvergne - Rhône-Alpes dénombre en moyenne 11 600 créations d'établissements artisanaux par an (hors micro-entreprise). 70 % de ces établissements sont toujours en activité 3 ans après, soit 2 points de moins que la moyenne métropolitaine. Cet écart est notamment lié en partie non pas à la faiblesse du tissu économique, mais plutôt à un dynamisme entrepreneurial important, la région représentant le 4ème taux de création le plus élevé des régions françaises.

Ainsi, entre 2010 et 2016, la croissance du nombre d'établissements est plus élevée dans la région qu'en moyenne nationale (+10,1 % contre 7,8 %).

La pérennité est plus forte dans les territoires peu denses, certains affichant un taux de survie supérieur à 80 %, tandis que les territoires où la concurrence est forte (notamment la zone d'emploi de Lyon) ont des établissements moins durables.

Le secteur d'activité constitue également un facteur de pérennité. Dans la sphère productive, les établissements affichent de meilleurs taux de survie : 78 % des établissements de fabrication de machines, de métallurgie et de fabrication alimentaire sont toujours en activité trois ans après leur création. A l'inverse, le secteur du bâtiment affiche un taux de pérennité à 3 ans de 67 %.

Source(s) :

Etablissements artisanaux : forte création et faible pérennité vont de pair / INSEE Auvergne-Rhône-Alpes, CRMA Auvergne-Rhône-Alpes, Bouvet Sandra, Giraud Charles-Julien .- in : INSEE Analyses Auvergne-Rhône-Alpes, n° 93, 30/01/2020, 4p. - En ligne sur le site de l'INSEE