mercredi 15 janvier 2020
La Direccte Bourgogne-Franche-Comté publie une étude statistique sur l'apprentissage à partir des données disponibles des années 2016, 2017 et 2018.

Depuis 2016, le nombre d'entrées en apprentissage a augmenté de 12 %, atteignant les 13 305 en 2018. Le taux de rupture des contrats est en baisse : il passe de 31 % pour les contrats démarrés en 2016 à 22 % pour ceux démarrés en 2018. Les secteurs de l'hébergement et de la restauration, de l'agriculture et du commerce-réparation d'automobiles et de motocycles affichent les plus forts taux de rupture.

Seuls 30 % des apprentis sont des femmes. La part des apprentis âgés de plus de 26 ans augmente (1,2 % des entrées en 2018 contre 0,4 % des entrées en 2016). Près de la moitié des apprentis préparent un diplôme de niveau CAP/BEP.

Le secteur du commerce-réparation d'automobiles et de motocycles est le 1er employeur d'apprentis. Près de 60 % des employeurs ont moins de 11 salariés. Le Territoire de Belfort compte 21 % de ses apprentis dans des entreprises de 250 salariés ou plus. 93 % des employeurs sont des entreprises privées.

L'étude présente également les changements au 1er janvier 2019 et les impacts possibles sur les données.

Source(s) :

L'apprentissage en Bourgogne-Franche-Comté - Etat des lieux avant la mise en oeuvre de la réforme .- in : Direccte Bourgogne-Franche-Comté, 17/12/2019, 64p. - En ligne sur le site de la Direccte Bourgogne-Franche-Comté