Ministère du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion
Les chiffres de l'apprentissage en 2022 - Des emplois pour les jeunes, des compétences pour les entreprises. - in : Ministère du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, 03/03/2023, 8 p.
En 2022, 811 511 contrats d'apprentissage ont été signés dans le privé, soit une hausse de 14 % par rapport à 2021. On recense plus de 10 000 apprentis en situation de handicap.
L'augmentation concerne tous les niveaux de diplômes et toutes les régions. 21 % des contrats sont préparés pour des diplômes de niveau CAP, 22 % pour les niveaux BAC +2 et BAC +5 & plus. 66 % des contrats sont signés dans les entreprises de moins de 50 salariés.
Les services et l'industrie sont les secteurs qui recourent davantage à l'apprentissage (respectivement 73 % et 14 %).
2 jeunes sur 3 sont en emploi 6 mois après leur apprentissage.
TOP 10 des formations qui recrutent le plus dont certaines du bâtiment et la coiffure et l'esthétique.

ISM, U2P
L'apprentissage dans les entreprises de proximité. Artisanat, commerce, professions libérales : Les chiffres clés des entreprises de proximité. - Paris : ISM, 01/11/2022, 80 p.
L'étude réalisée par l'ISM pour le compte de l'U2P, porte sur les apprentis formés dans les secteurs de proximité (artisanat, commerce alimentaire de détail, hôtellerie-restauration, professions libérales).
En 2020-2021, les entreprises de proximité ont formé 41 % de l'ensemble des apprentis scolarisés au niveau national. 245 800 apprentis sont formés dans ces secteurs en France métropolitaine, soit une forte hausse de 18 % (due notamment à l'impact de la réforme de l'apprentissage de 2018 et des aides mises en place en faveur de l'apprentissage). La dynamique de développement de l'apprentissage, variable selon les régions, a bénéficié à tous les secteurs, les apprentis étant plus nombreux dans l'artisanat du BTP (+ 14 %) et des services (+ 19 %). Le secteur de l'hôtellerie-restauration affiche une hausse plus faible (+ 2 %), peut-être liée aux répercussions de la crise sanitaire. Les entreprises employeuses ont accueilli 86 % des apprentis, alors qu'elles ne représentent que 25 % des entreprises de proximité.
L'écosystème de l'apprentissage évolue.
34 % des apprentis sont mineurs, mais leur part a tendance à diminuer.
La moitié des apprentis préparent un diplôme de niveau 3 (dont 42 % un CAP) mais les effectifs sont en baisse au profit des inscriptions dans les diplômes de niveaux BAC et supérieurs.
On constate également une augmentation du nombre de CFA et une offre de formation plus développée.
Un portrait de chaque secteur est également détaillé.
En ligne sur le site de l'ISM

ISM, MAAF
Les chiffres de l'apprentissage. - in : ISM, 01/09/2022, 4 p. - (Baromètre de l'artisanat (ISM))
Le "baromètre de l'artisanat", publication de l'Institut Supérieur des Métiers réalisée avec le soutien de MAAF, met en avant les grandes tendances d'évolution du secteur de l'artisanat dans ses composantes économiques et sociales.
Les données sont issues de l'exploitation, par l'ISM, de fichiers de données nationaux du ministère de l'Education Nationale (Enquête SIFA et INSERJEUNES).
Le numéro consacré aux principaux chiffres de l'apprentissage révèle une nouvelle hausse des entrées en apprentissage en 2020-2021 : 175 950 apprentis ont été formés dans les entreprises artisanales (+ 15 %). Les secteurs de la boulangerie-pâtisserie, de la coiffure et de la réparation automobile sont ceux formant le plus grand nombre d'apprentis dans l'artisanat. Toutes les régions sont concernées par cette dynamique, les hausses étant plus fortes dans les régions où l'apprentissage était moins déployé (Ile-de-France, PACA, Occitanie).
Le nombre d'apprentis majeurs augmente (2 790 apprentis ont 26 ans et plus) ainsi que celui des femmes apprenties qui représentent 29 % des apprentis (contre 27 % en 2019).
La croissance des effectifs est surtout portée par celle des effectifs en apprentissage dans les diplômes de l'enseignement supérieur : 18 % des apprentis y sont inscrits en 1ère année contre 11 % en 2019. "Si le CAP attire la moitié des apprentis entrants, leur nombre diminue (- 5 %)."
On relève un allongement des parcours de formation aux métiers de l'artisanat : 42 % des apprentis sortant de diplôme ont poursuivi leur formation (51 % des sortants de CAP).
6 mois après leur sortie de formation, 63 % des apprentis sont en emploi (75 % pour les sortants de BTS, 53 % pour les sortants de CAP).
En ligne sur le site de la MAAF

Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse
Repères et références statistiques 2022 : Les apprentis - Résultats, diplômes, insertion. - Paris : Ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse, 01/08/2022, 16 p. + 66 p.
L'effectif des Centres de formation d'apprentis (CFA) progresse de 31,5 % : pour la période 2020-2021, on compte 629 635 apprentis. La répartition des apprentis est très hétérogène en fonction du niveau de formation. Le niveau 3 accueille 29 % des apprentis et le niveau 4 forme près de 20 % des apprentis. Les effectifs augmentent dans tous les niveaux mais la croissance est nettement plus marquée dans le supérieur (+ 58,6 % tous niveaux du supérieur, 73,9 % pour les formations de niveaux 6, 7 et 8) : les formations (autres que le STS) accueillent 34 % des apprentis en 2019-2020. Les filles restent minoritaires dans l'apprentissage : elles représentent 37,1 % des effectifs. [rubrique Les apprentis]
Plus de 646 700 diplômes technologiques et professionnels ont été délivrés à la session 2021 aux niveaux 3 et 4 : 52 % en CAP (y compris CAPA), 45 % en attestations intermédiaires professionnelles (AIP qui remplacent les BEP), 54 % en baccalauréats professionnels et 41 % en baccalauréats technologiques.
Des données détaillées sur la réussite au CAP et à l'AIP par âge et par sexe sont également proposées.
En janvier 2021, 61 % des sortants d'apprentissage, 6 mois après la fin de leur formation de niveau CAP à BTS, sont en emploi (64 % pour ceux ayant obtenu leur diplôme). [rubrique Résultats, diplômes, insertion]

DEPP , Demongeot Aurélie, Lombard Fabienne
L'apprentissage au 31 décembre 2021. - in : Note d'information - DEPP, 01/07/2022, n°22.22, 4 p.
Au 31 décembre 2021, 834 063 apprentis sont formés dans les centres de formation d'apprentis (CFA), soit une hausse de 32,5 % par rapport à 2020. Les filles représentent 40,4 % des apprentis. On dénombre 543 564 nouveaux apprentis (+ 33,6 % par rapport à l'année précédente). Le CAP est le diplôme le plus préparé en apprentissage avec des effectifs en hausse de 7,6 %. Dans le supérieur, le BTS est le diplôme qui enregistre le plus grand nombre d'apprentis mais la hausse des effectifs est plus forte dans les niveaux 6, 7 et 8. Le DUT est le seul diplôme qui enregistre une baisse des effectifs. Toutes les régions académiques sont concernées par la hausse des effectifs d'apprentis entre 2020 et 2021.
7,2 % des jeunes de 16 à 29 ans suivent une formation en apprentissage au niveau national. Le nombre de CFA a augmenté de 30 % par rapport à 2020 : on compte, en 2021, 2 791 CFA et 5 992 sites de formation.
En ligne sur le site du ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse

Apprentissage.- in : Ministère du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, 2022
Le ministère du Travail, du Plein emploi et de l'insertion présente un dossier pratique sur l'apprentissage : les aides, le contrat d'apprentissage,  handicap : le contrat d'apprentissage aménagé, l'aide au financement du permis de conduire B pour les apprentis, être apprenti, embaucher un apprenti.
En ligne sur le site du ministère du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion

France compétences
Le financement et les effectifs de l'apprentissage - Données 2018. - Paris : France compétences, 01/02/2021, 74 p.
France compétences a publié les chiffres 2018 sur le financement et les effectifs de l'apprentissage en France.
452 652 apprentis sont comptabilisés en 2018 (+ 4,1 % par rapport à 2017). 59 % d'entre eux relèvent des niveaux 3 et 4. La part de ceux relevant des niveaux 5, 6 et 7 (Bac+2 à Master) est en hausse (+ 8 %). 1 % des apprentis sont en préapprentissage.
Du côté des bénéficiaires, le financement de l'apprentissage, hors rémunération, augmente de 1 % pour atteindre 6,041 milliards d'euros. Du côté des contributeurs, il reste stable et atteint 6,014 milliards d'euros.
Les ressources des CFA régionaux augmentent de 4 % et s'élèvent à 3,201 milliards d'euros en 2018 ; les régions sont les premiers financeurs des CFA (38 %). La contribution moyenne des régions par apprenti s'élève à 2 944 euros.
Données sur les effectifs d'apprentis, le financement de l'apprentissage, le financement de l'offre de formation et les aides aux apprentis.
En ligne sur le site de France compétences

CMA France, ISM
Déployer la mobilité européenne et internationale des apprentis de l'artisanat - Enquête sur l'action des Chambres de métiers et de l'artisanat et de leurs CFA. - in : CMA France, 01/09/2019, 4 p.
Une enquête réalisée par l'ISM pour CMA France sur l'action des Chambres de métiers et de l'artisanat en matière de mobilité européenne et internationale des apprentis de l'artisanat, révèle notamment que 2 200 apprentis, jeunes en post-apprentissage, enseignants et maîtres d'apprentissage ont bénéficié d'une mobilité en 2017 / 2018. Le nombre de bénéficiaires de la mobilité a augmenté de 48 % ces 3 dernières années. Les actions de mobilité sont plus développées dans les régions du grand Ouest et dans les régions avec une coordination régionale dédiée. 80 % des périodes de mobilité durent jusqu'à 2 semaines. Les 3/4 des séjours des personnes en mobilité sont cofinancés par Erasmus et par les fonds propres des CMA ou leurs CFA.
En ligne sur le portail des Chambres de métiers et de l'artisanat

ISM
La formation et l'apprentissage aux métiers d'art. - Paris : ISM, 01/07/2019, 56 p. (Focus, Synthèse et chiffres clés).
Combien de jeunes et adultes se forment aux métiers d'art ? Comment évoluent les inscriptions à la centaine de diplômes nationaux répertoriés ? Quels sont les lieux de formation dans les Régions ? Quel est le poids de la filière de l'apprentissage dans la transmission de ces savoir-faire séculaires ? Quels sont les parcours des apprentis à ces métiers ?
Pour répondre à ces questions, l'ISM a réalisé un dossier qui dresse un bilan de la formation aux principaux diplômes des métiers d'art (filières des arts du spectacle et du jeu, du bois, du cuir, de la facture instrumentale, du métal, de la bijouterie-joaillerie-orfèvrerie-horlogerie, de la photographie et de l'imprimerie d'art, de la terre, du textile et de la mode et du verre).
Parmi les principaux constats, plus de 10.000 jeunes (élèves, apprentis et stagiaires) sont issus des formations diplômantes en 2017.

CEREQ, Cart Benoit, Léné Alexandre
A l'aube de la réforme de la formation professionnelle, retour sur 20 ans d'insertion des apprentis. - in : CEREQ Bref, 01/12/2018, n°370, 4 p.
Les enquêtes Génération 1992, 1998, 2004 et 2010 du Céreq permettent d'analyser 20 ans d'insertion des apprentis.
Depuis le début des années 1990, le nombre d'apprentis a doublé et les profils socioculturels des apprentis se sont diversifiés. L'analyse des données révèle que l'apprentissage permet un accès plus rapide à l'emploi, du fait notamment d'un "effet contact" avec l'entreprise. Cependant, l'effet apprentissage est sensible à la conjoncture économique et varie selon les niveaux de formation.
En ligne sur le site du Céreq

BRUCY Guy ; MAILLARD Fabienne et MOREAU Gilles
Le CAP, un diplôme du peuple - 1911-2011.- Rennes cedex : Presses Universitaires de Rennes, 2013.- 315p.(Histoire).
A l'occasion du centenaire du CAP (1911-2011), l'ouvrage pluridisciplinaire cherche à mieux comprendre les rapports entre apprentissages professionnels, certifications et société.

Mise à jour le 22/03/2023