mercredi 09 octobre 2019
A l'occasion du premier forum international dédié à la responsabilité sociale des entreprises des métiers du cuir, le « Sustainable Leather Forum », les acteurs de la filière ont insisté sur leur ambition de réduction de l'impact environnemental de leur activité.

7 millions de tonnes de cuirs finis sont produites chaque année par les tanneurs et mégisseurs, dont l'activité est considérée comme une des plus polluantes, malgré les évolutions liées notamment à des réglementations françaises et européennes plus restrictives, par exemple en ce qui concerne les rejets de matières dangereuses dans l'eau.
Parallèlement, les maisons de luxe imposent à leurs fournisseurs des certifications environnementales plus strictes. L'une des dernières pierres d'achoppement reste la traçabilité du bétail, les clients étant de plus en plus demandeurs d'informations sur l'origine des peaux.

La France multiplie par ailleurs les innovations pour diversifier la filière, en travaillant des cuirs de poissons ou des matériaux "intelligents", Le tannage naturel (à base de végétal) n'apporte toutefois pas le même niveau de qualité de produit.

Source(s) :

Le cuir éco-responsable, mythe ou possibilité ? / Dolmadjian Katia .- in : Site FashionNetwork, 17/09/2019, 2p. - En ligne sur le site de FashionNetwork