Bpifrance Création
Dossiers Projecteurs. - Paris : Bpifrance Création, dernière édition. - Les dossiers projecteurs proposent une présentation et une analyse de la création et de la reprise d'entreprises par métier (éléments juridiques et règlementaires applicables, principaux ratios financiers de la profession, chiffres-clés du secteur).
Fiches à consulter pour cette filière :
  • Ouvrir une boutique de Prêt-à-porter
  • Se lancer dans l'habillement - créateur de marque, entrepreneur de mode
  • Ouvrir une boutique de lingerie
Documents à commander auprès de Bpifrance Création

INMA
Fiches Métiers. - Paris : INMA. - Les Fiches Métiers de l'Institut National des Métiers d'Art fournissent une information complète sur les métiers d'art : définition,  formation requise, données économiques, panorama des manifestations,  des organisations professionnelles, adresses utiles, presse spécialisée, lieux ressources, sites internet.
Fiches à consulter pour cette filière :
  • secteur Cuir (Bottier main, Fabricant de chaussures, Fourreur, Gainier, Gantier, Gaufreur sur cuir, Malletier, Maroquinier, Mégissier, Parcheminier, Pareur, Sculpteur sur cuir, Sellier, Tanneur, Taxidermiste)
  • secteur Mode (Chapelier-modiste, Couturier, Corsetier, Eventailliste, Formier, Modéliste, Modiste, Plumassier, Tailleur)
  • secteur Textile (Brodeur, Dentellier, Ennoblisseur textile, Fabricant de coiffes, Fabricant d'objets en tissus, Tisserand, Tresseur, Veloutier)
Téléchargement gratuit sur le site de l'INMA

Fiches d'information métiers
. - in : site Jesuisentrepreneur.fr, 2019, mult. p. - Les fiches d'information proposent une présentation de différents métiers : leur marché, le métier et sa réglementation, l'exercice de l'activité, les points de vigilance. Fiches à consulter en ligne sur le site Jesuisentrepreneur.fr :
Conseil National du Cuir.
Activité des industries françaises du cuir - Année 2019. - Paris : Conseil national du cuir, 2020, 71 p.
En 2019, les industries de la tannerie, de la mégisserie, de la chaussure et de la maroquinerie comptent encore un nombre important de petites unités de production. Il reste très peu d'entreprises françaises dans certaines industries : 39 entreprises pour la tannerie-mégisserie (dont près de la moitié a moins de 20 salariés), 91 entreprises dans la chaussure (dont 41 ont entre 11 et 50 salariés), et 442 entreprises dans la maroquinerie.
Les données statistiques fournies par le Conseil national du Cuir concernent le nombre d'entreprises, les effectifs, la production, le chiffre d'affaires, les effectifs et les facturations par région, les structures selon les effectifs salariés totaux, et selon les effectifs ouvriers. Une monographie par secteur : Chaussure, Cuirs et peaux bruts, Maroquinerie, Tannerie-Mégisserie.
En ligne sur le site du Conseil national du Cuir

FCGA
Activité et tendances - 2019, les TPE résistent... - Paris : FCGA, 01/04/2020. - 18 p. - (France des TPE (La); n°24)
Le recueil présente l'évolution du chiffre d'affaires en 2018 de 26 professions du commerce et de l'artisanat en France, ainsi qu'une projection pour l'année 2019. Chiffres clés par secteur d'activité, dont le prêt-à-porter, la lingerie et la chaussure.
Document à commander auprès de la FCGA

Conseil National du Cuir.
Le commerce extérieur de la Filière Française du Cuir 2019. - Paris : Conseil national du cuir, 01/04/2020, 36 p.
Le Conseil national du cuir fournit des données statistiques sur le commerce extérieur de la filière cuir et de ses déclinaisons (cuir et peaux bruts, tannerie, mégisserie, chaussure, maroquinerie, ganterie, vêtements) en 2019. Les importations s'élèvent à 11,3 milliards d'euros (+ 6 % par rapport à 2018) et les exportations à 13,2 milliards d'euros (+ 13 %).
En ligne sur le site du Conseil national du Cuir

OPCALIA
Rapport d'activités 2018 - Section paritaire professionnelle Textiles-Mode-Cuirs. - in : Observatoire des métiers de la mode, des textiles et du cuir, 22/08/2019, 44 p.
Le rapport d'activité 2018 de la section paritaire professionnelle Textiles-Mode-Cuirs fournit des données sur les 8 branches professionnelles qui la constituent (chaussure, cordonnerie, couture, cuirs et peaux, entretien textile, habillement, maroquinerie, textile) : données générales sur les entreprises (nombre d'entreprises, répartition par tranche d'effectifs, par branche, par région), les salariés (nombre de salariés, CSP, répartition géographique), les activités de formation (nombre de stagiaires par dispositif, par activité).
8 594 entreprises emploient 180 095 salariés, dont 61 % de femmes et 44 % d'ouvriers. Les branches les plus fortement représentées sont l'entretien textile (2 752 entreprises), le textile (2 164 entreprises) et l'habillement (1 624 entreprises).
77 % des entreprises sont des TPE (moins de 11 salariés), elles emploient 12 % des salariés.
En ligne sur le site de l'Observatoire des métiers Textiles-Mode-Cuirs

Conseil national de l'industrie
Contrat stratégique de filière Mode et luxe 2019-2022. - Paris : Conseil national de l'industrie, 08/01/2019, 48 p.
Le 8 janvier 2019, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, le ministre de la Culture Franck Riester et le président du Comité stratégique de filière Guillaume de Seynes ont signé le contrat stratégique de la filière Mode et Luxe, articulé autour de 6 objectifs.
Le document dresse une présentation de la filière (chiffres clés, enjeux), détaille les axes structurants du contrat stratégique de filière (CSF), les autres actions de la filière (développement international et attractivité de la place de Paris, mise en place d'un démonstrateur de valorisation énergétique du cuir), la gouvernance et le calendrier du CSF.
En ligne sur le site de la DGE


Portraits statistiques de branche - Les indicateurs textile, y compris fibres synthétiques - Les indicateurs commerce de détail de l'habillement et des articles textiles - Les indicateurs habillement, cuir, chaussure.- in : Site du CEREQ, janvier 2019, mult p.
Données statistiques sur le secteur textile et cuir : caractéristiques de l'appareil productif et indicateurs économiques (les établissements, les entreprises) ; caractéristiques et usages de la main d'œuvre (qualifications, attributs des personnes, pratiques de GRH) ; renouvellement de la main d'œuvre et insertion des jeunes (ancienneté, entrées/sorties, origine de la main d'œuvre, entrée des jeunes) ; zoom par catégories socioprofessionnelles, par sexe et par âge, données sur la part des artisans. En ligne sur la Base de données Mimosa du CEREQ :

 

ISM , MAAF.
L'artisanat de sous-traitance industrielle en chiffres. - in : ISM, 01/12/2017, 4 p. - (Baromètre de l'artisanat)
En 2016, près de 29 000 entreprises des activités de sous-traitance industrielle sont artisanales. Elles réalisent un chiffre d’affaires de 14,4 milliards d’euros et emploient près de 97 000 salariés.
Les secteurs les plus importants sont le décolletage et la mécanique industrielle (14 390 entreprises) et la chaudronnerie (8 410 entreprises). Dans les activités de sous-traitance industrielle, les TPE artisanales de moins de 20 salariés pèsent 82 % des entreprises, un quart des emplois salariés et 22 % du chiffre d’affaires.


ISM
Tableau économique de l'artisanat - Cahier 2 : Les secteurs et métiers de l'artisanat en perspective. - Paris : ISM, 15/09/2016, 57p. (Etudes et recherches).
Le cahier II du Tableau économique de l'artisanat dresse un bulletin de santé des secteurs de l’artisanat et pointe les métiers porteurs en matière d’emplois salariés ces cinq dernières années.
Les 350 activités de l’artisanat ont connu un essor du nombre de leurs entreprises, mais plus rarement des emplois salariés.
Au total, sur la période 2009-2014, le tissu artisanal s’est enrichi de 190 000 entreprises, principalement dans les services et le BTP. Mais, dans ces années de morosité économique, la création d’entreprises s’est peu accompagnée de création d’emplois salariés. Fait paradoxal, ce sont d’ailleurs les activités artisanales de l’alimentation – moins prolifiques en nouvelles entreprises – qui affichent un solde positif en matière d’emplois salariés.

Cohen-Solal Lyne
Avec intelligence et talent au bout des doigts : la mode, industrie de créativité et moteur de croissance. - Paris : Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique, 2015, 60 p.
A l'occasion de la réunion du comité stratégique de filière (CSF) Mode et Luxe du Conseil de l'industrie, présidée par Emmanuel Macron et Fleur Pellerin le 15 décembre 2015, Mme Lyne Cohen-Solal, journaliste, a remis et présenté son rapport sur "La mode : industrie de créativité et moteur de croissance".
Après avoir dressé un état des lieux de la filière mode, elle y émet des préconisations pour développer "une filière de créativité au service de la croissance" :
- "retisser la filière et rassembler le secteur pour des objectifs communs et une force de travail ;
- préparer un saut qualitatif dans les formations avec le(s) Master(s) de création ;
- soutenir l'originalité et l'audace de la "mode d'auteur" par la constitution d'une offre de services en faveur d'un vivier de créateurs : "Nouvelle vague de Mode" ;
- renforcer l'hospitalité et le rôle de Paris, stimuler la transversalité de l'écosystème français".
Les actions engagées en 2013 dans le cadre de la feuille de route du CSF ayant été menées à leur terme, un nouveau cycle de travail a été engagé en s'appuyant sur ces préconisations, avant un nouveau comité de filière prévu à l'automne 2016.
Bibliographie, filmographie, annexes.
En ligne sur le site du Ministère de la Culture

MAZARS
Les savoir-faire dans la mode et le luxe : quels enjeux pour la filière française ?.- Paris-La Défense : Mazars, 2014.- 56p.
L'étude recensant et cartographiant les savoir-faire dans les industries de la mode et du luxe en France a été réalisée à la demande du Ministère du Redressement productif, dans le cadre des travaux menés par le Comité stratégique de filière (CSF) des industries de la mode et du luxe animé par la DGCIS. Elle "analyse les spécificités des secteurs de la filière, présente les leviers d'action et enfin porte un regard prospectif pour susciter le débat sur la performance des industries de la mode et du luxe". Elle s'appuie sur des entretiens réalisés auprès d'acteurs privés et institutionnels, relevant de 8 secteurs (chaussure, maroquinerie, ganterie, fourrure, habillement, bijouterie-joaillerie, horlogerie, lunetterie). Une analyse détaillée de ces 8 secteurs clôture le document (chiffre-clés, positionnement, enjeux, opportunités, ancrage territorial, formation, développement des compétences, pérennisation des savoir-faire). En ligne sur le site de Mazars


PEROTTI-REILLE Clarisse
Un plan pour la façon française.- Paris : Minefe, 2009.- 70p. - Le rapport pointe les menaces qui pèsent sur la façon française : la crise, une réduction des collections des marques de luxe afin d'augmenter le taux d'écoulement des vêtements, la délocalisation de la façon. Un plan d'urgence est proposé pour permettre au secteur de résister à la crise ; des mesures structurelles sont également préconisées afin de renforcer la compétitivité des façonniers et notamment ceux qui travaillent pour le secteur du luxe. En ligne sur le site de la DGE : le rapport  et la note de synthèse

Mise à jour le 16/07/2020