mercredi 12 juin 2019
L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et l'Agence suédoise des produits chimiques (Keml) ont élaboré conjointement, à destination de l'ECHA (agence européenne des produits chimiques), une proposition de restriction des substances sensibilisantes dans les textiles, cuirs, fourrures et peaux vendus au grand public, afin de mieux protéger les consommateurs des risques d'allergies cutanées.

Plus de 1000 substances chimiques (dont l'ensemble de celles classées comme sensibilisant cutané au Règlement CLP - classification, étiquetage et emballage) sont concernées. Une évaluation des risques a été réalisée, afin de fixer les seuils de concentration maximale à ne pas dépasser pour ces substances. Une analyse des alternatives et des impacts économiques a également été réalisée.
Une consultation publique d'une durée de 6 mois sera lancée, à l'issue de laquelle l'ECHA formulera un avis transmis à la Commission européenne pour statuer sur l'adoption de cette restriction. En cas d'adoption, cette proposition sera incluse dans l'annexe XVII du Règlement REACH n°1907/2006 et sera donc d'application obligatoire.