vendredi 11 septembre 2020
Afin d'apporter un éclairage nouveau sur les problématiques actuelles du secteur, l'Institut Français de la Mode (IFM) et Kea Partners ont réalisé à la demande des organisations professionnelles françaises de la filière mode et habillement et avec le soutien du DEFI, une étude sur les nouveaux modèles économiques de la Mode, qui s'appuie sur l'analyse de plus de 300 entreprises. Lancée en janvier 2020, cette étude nourrit également la réflexion portée sur "les voies et moyens de réinvention d’une filière déjà marquée par de profondes mutations avant la crise COVID-19".

Elle détaille cinq thèmes transversaux concernant l'ensemble des entreprises et à même de "bâtir ou renforcer la singularité des modèles économiques existants dans le secteur" : la culture d'entreprise et la dynamique de transformation ; la refonte du modèle marchandise ; l'approche par la valeur client ; la RSE au coeur du modèle économique ; l'innovation et les technologies dans la chaîne de valeur.
Elle identifie ensuite les facteurs de résilience qui vont permettre au secteur de réussir dans le post-covid et analyse les modèles gagnants (frugalité des dépenses marketing, capacité à exploiter la data, hybridation des modèles commerciaux, appréhension des nouvelles dynamiques internationales, raison d'être portée par les équipes et claire pour les clients, culture de l'innovation) pour chacun des quatre segments stratégiques du secteur (les marques de création, le segment premium-luxe abordable, le milieu de gamme et l’entrée de gamme).

Source(s) :

Les nouveaux modèles économiques de la mode / IFM, Kea Partners .- in : site IFM, 01/09/2020, 139p. - En ligne sur le site de l'IFM