lundi 17 octobre 2011
La coloration végétale, encore anecdotique il y a quelques années (3 % du marché), commence à faire des adeptes en salon. Auparavant, les produits étaient commercialisés uniquement dans les magasins biologiques et utilisés à domicile.
Aujourd'hui, le nombre de salons qui la proposent est en augmentation. Les coiffeurs peuvent faire valoir leurs connaissances en colorimétrie pour des prestations de qualité, avec un résultat optimal et durable.
Pour ne pas perdre en rentabilité, les salons proposant les colorations végétales doivent développer une organisation différente des salons traditionnels, en raison notamment de temps de pose beaucoup plus longs .

Source(s) :

Coloration végétale, quel avenir ? / Manoury Corinne .- in : Coiffure de Paris [http://www.coiffuredeparis.fr/], n° 1172, 01/10/2011, 4p.