lundi 05 janvier 2009
Avec le Grenelle de l’environnement, les Français ont mis la protection de l’environnement dans leurs priorités. Les entreprises ont également pris conscience que leurs modes de consommation pouvaient avoir un impact important en termes d’économie d’énergie, de gestion des déchets… La coiffure suit donc le mouvement, comme le montre la « charte du développement durable de la profession coiffure » signée lors du MCB [Mondial Coiffure Beauté] 2008 en septembre. De  nombreuses  gammes capillaires bio, naturelles ou moins agressives ont fait leur apparition tout au long de l’année, certaines étant certifiées Ecocert et Cosmebio, d’autres misant également sur un packaging écologique ou rechargeable pour réaliser des économies d’énergie et de produits polluants. Un fabricant de mobilier, Maletti, a également présenté au salon Cosmoprof une fontaine à eau purifiée permettant de réaliser des économies d’énergie, les shampoings ne nécessitant que 3 litres d’eau au lieu de 20.

Source(s) :

L'année "verte" .- in : Eclaireur Plus (L'), 01/11/2008