jeudi 16 avril 2009
L'Eclaireur publie son baromètre annuel de la coiffure en France. Il révèle que la profession résiste plutôt bien au climat de crise, mais affiche une croissance plus ralentie. En 2008, la tendance à la hausse de la fréquentation se maintient, mais la fin de l'année montre un recul pour les 66 000 entreprises de coiffure françaises, qui réalisent un chiffre d'affaires de 5,35 milliards d'€. Les franchisés sont moins touchés par les baisses de trafic que les indépendants.
Pour 60 % des entreprises, les fiches moyennes restent stables, la coloration restant encore le principal relais de croissance, bientôt détrôné par la prestation coupe-shampoing. Les hommes fréquentent davantage les salons, tandis que les services d'esthétique en coiffure n'ont pas encore le succès escompté.
Face à la crise, 57 % d'entre eux seulement étaient encore optimistes. Leur niveau de trésorerie se maintient, avec une légère tendance à la baisse, surtout dans les salons de taille moyenne. Cela n'impacte pas les projets de formation des entreprises de coiffure. En revanche, les perspectives d'embauche ne sont pas optimistes : moins d'un quart des coiffeurs envisagent d'agrandir leur équipe.
19 % des coiffeurs souhaitent céder leur entreprise à court terme (moins de 5 ans) ; les ouvertures de salons sont pourtant pour plus de la moitié des créations pures, alors que le taux de survie à 5 ans des salons est plus important pour des salons repris que pour des créations. 

Source(s) :

Le baromètre de l'Eclaireur (1ère partie) .- in : Eclaireur (L'), 09/02/2009, 2p.
Le baromètre de l'Eclaireur (2ème partie) .- in : Eclaireur (L'), 09/03/2009, 2p.
Le Baromètre de l'Eclaireur (3ème partie) .- in : Eclaireur (L'), 13/04/2009, 2p.