vendredi 26 avril 2019
L'Unep - Union des entreprises du paysage, a mené des recherches pour réduire les risques liés aux métiers du paysage, notamment les troubles musculo-squelettiques, les coupures et les chutes, ainsi que les vibrations et postures contraignantes liées à l'usage des outils de tonte, débroussaillage, élagage et taille.

Les commissions Innovation et QSE (Qualité Sécurité Environnement) de l'Unep ont travaillé avec une société spécialisée dans la conception d'exosquelettes ; les tests réalisés à l'automne 2018 ont souligné les bénéfices de ces équipements (atténuation du poids de la machine, augmentation de la constance de travail, meilleure amplitude de coupe) malgré quelques inconvénients (volume de l'équipement, besoin d'une formation, incompatibilité avec des tailles-haies à batterie dorsale).

Des recherches complémentaires concernant notamment le transfert de risques, les nouvelles postures de travail et l'adéquation avec les autres activités sont encore à mener.

Source(s) :

Les exosquelettes, une technologie de pointe .- in : En vert & Avec vous, 01/03/2019, 3p. - En ligne sur le site de l'UNEP