jeudi 15 septembre 2022
L'enquête Tremi (travaux de rénovation énergétique des maisons individuelles), réalisée en 2020 [*] par l'Ademe (Agence de la transition écologique) et le SDES (Service des données et études statistiques) quantifie les réductions conventionnelles d'émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par les travaux de rénovation effectués par les ménages en maisons individuelles entre 2017 et 2019.

Après estimation, les travaux réalisés en 2019 ont permis de diminuer de 2,1 MtCO2eq les émissions de CO2 conventionnelles du parc de maisons individuelles. Les postes de rénovation qui génèrent les plus fortes réductions de GES sont les changements de systèmes de chauffage (mise en place d'une pompe à chaleur ou d'un système solaire) et la transition d'une énergie fossile telle que le fioul à un système électrique ou au bois. La baisse varie selon les caractéristiques des logements.

 

[*] Questionnaire administré majoritairement en ligne sur la base d'un échantillon de 100 000 ménages. La collecte s'est déroulée entre janvier et avril 2020, plus de 50 000 ménages de France métropolitaine ont répondu. En raison d'un changement de méthodologie d'échantillonnage, ses résultats ne peuvent être directement comparés à l'édition précédente de l'enquête, datant de 2017.

Source(s) :

Les réductions des émissions de gaz à effet de serre liées aux rénovations - Résultats de l'enquête Tremi 2020 / Rathle Jean-Philippe, ADEME, ONRE - Observatoire national de la rénovation énergétique .- in : Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires , 07/09/2022, 32p. - En ligne sur le site du Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires