lundi 25 janvier 2021
Au 4ème trimestre 2020, l'activité du secteur de l'artisanat du bâtiment s'est accélérée avec une croissance de 1,5 %. La fin de l'année a bénéficié d'un effet de rattrapage suite au premier confinement : 60 % des entreprises déclarant une capacité de production supérieure à 100 % (contre 68 % en octobre).

Le plan de relance France Relance et notamment MaPrimeRénov, la diffusion d'un vaccin pour lutter contre la Covid-19 et l'épargne accumulée par les ménages depuis plusieurs mois sont "autant d'éléments qui pourraient soutenir l'économie du bâtiment dans les trimestres à venir."

"Au global, l'activité 2020 enregistre un résultat négatif de - 9 %, moins important que ne le laissait supposer le premier semestre."

Le secteur n'a pas subi de mesures de fermetures administratives, grâce à son organisation et au guide sanitaire de l'OPPBTP. Des emplois ont été créés et sont estimés à 15 000. Des apprentis ont été embauchés (plus de 12 %). Selon le président de la CAPEB : "Le confinement a permis aux clients particuliers confinés de réfléchir au mieux vivre de leur confort et de leur habitat."

En 2021, le secteur pourrait enregistrer une croissance estimée entre 5 % et 6 % (des hypothèses de croissance et non la formulation de prévisions).

Source(s) :

La note de conjoncture de la CAPEB : 4ème trimestre 2020. Un 4ème trimestre en croissance malgré une année 2020 chaotique .- in : Note de conjoncture de la CAPEB, 20/01/2021, 12p. - En ligne sur le site de la CAPEB