mercredi 22 juillet 2020
Au 2ème trimestre 2020, l'activité du secteur de l'artisanat du bâtiment s'effondre (- 24 % en volume) dans la construction neuve et l'entretien amélioration. La reprise observée n'a été que partielle et graduelle, les effets du confinement ayant perduré au-delà du 11 mai. "Les entreprises artisanales déclarent que leur capacité de production n'est encore qu'à 85 % début juillet." Des problèmes d'approvisionnement freinent la reprise. Une partie de la clientèle privée renonce à engager des travaux ou à les poursuivre. Le guide de l'OPPBTP est difficile à appliquer pour 15 % des entreprises artisanales. Les surcoûts engendrés par la crise du Covid-19 (désinfection des équipements et des outils, fourniture des EPI) sont pris en charge par 88 % des entreprises.

L'ensemble des corps de métier est touché par le recul de l'activité et plus particulièrement l'aménagement décoration plâtrerie (- 28 %). La maçonnerie affiche un recul moins important (- 19 %). Au niveau régional, l'Ile-de France est la plus impactée alors que la dégradation est un peu plus limitée sur la façade Atlantique, dans le Grand Est, en Bourgogne-Franche-Comté et en Occitanie.

Source(s) :

La note de conjoncture de la CAPEB : 2ème trimestre 2020 .- in : CAPEB, 16/07/2020, 12p. - En ligne sur le site de la CAPEB